Menu Content/Inhalt
Home Capsules historiques Cies - opérateurs - Sociétés Québéchoi. St-Etienne-de-Lauzon - Lévis.
Québéchoi. St-Etienne-de-Lauzon - Lévis. PDF Imprimer Envoyer
Capsules historiques - Cie - Opérateurs - Sociétés
Écrit par Jean Breton   
Lundi, 25 Octobre 2010 09:43

quebechoi_ 1602_840825_1560_webnew
Tous droits réservés: Société d'histoire d'autobus du Québec - Photo: Jean Breton (84-08-25)


Permis no. Q-000744
. La Coopérative de Transport par autocars Québéchoi, St-Etienne-de-Lauzon.

En septembre 1983 suite à une consultation préliminaire qui avait donné 200 réponses favorables en juin, le Conseil municipal de Bernières (Lévis) étudie la possibilité de mettre sur pied un moyen de transport en commun vers la rive nord.

Le 27 mars 1984, Québéchoi, une coopérative formée de plusieurs conducteurs mis en disponibilité chez Voyageur, annonce qu'elle va établir un service de transport en commun reliant Bernières à Ste-Foy et à Québec à compter du 9 avril prochain. Le directeur général, M. Gilles Brunelle, a mentionné au journal Le Soleil que les cinq autobus seront livrés le lendemain. Trois sont de type urbain, un est semi-urbain et un autre pourra être utilisé pour les longs parcours. Ils sont en bon état et étaient utilisés jusqu'à récemment à Hamilton en Ontario. L'investissement est d'au moins 150,000$. Huit personnes sont membres de la coopérative.

Québéchoi innovera avec une formule de laissez-passer mensuel qui ne sera pas attaché à une personne spécifique. Le billet, acheté à l'unité, coûtera 2.25$ pour un adulte et un étudiant, ou 1.50$ pour une personne agée. Acheté en série de vingt unités, le billet coûtera 1.90$ ou 1.50$. Le prix du laissez-passer mensuel sera de 65$ ou de 45$. L'entreprise vise l'autofinancement; les dirigeants comptent sur les voyages spéciaux pour assurer une rentabilité.

À compter du 9 avril, deux circuits seront exploités dans Bernières. L'un partira de Place Le Bosquet pour se diriger vers les domaines de l'érablière et du Cap.  L'autre circuit desservira les secteurs de la route Lagueux, des Rochers, Larivière, Sous-Bois et Bois-Chaudière.

Le service est inauguré le 8 mai 1984.

Le 5 octobre 1984 la Commission des Transports délivre le permis spécial suivant: Transport en commun - service interurbain; de St-Nicolas (Lévis) secteur Normandie à Ste-Foy et Québec et retour.

Restrictions:
1- pas de service local sur le territoire de la CTCUQ.
2- aucun service sur la route Marie-Victorin, territoire d'Autobus Deshaies.
3- aucun privilège de service charte-partie à St-Nicolas, territoire d'Autobus Deshaies.
Ce permis expirera le 30 septembre 1985.

Le 25 octobre 1984 la Commission des Transports délivre le permis de transport en commun du secteur Lagueux de la Municipalité de St-Etienne-de-Lauzon à destination de Bernières, Ste-Foy et Québec.

Québéchoi fait maintenant 4 départs par jour de St-Nicolas entre 7h40 et 10h40 plus un 5e voyage avec départ à 18h05 les jeudis et vendredis. Les municipalités de Bernières et St-Nicolas se réjouissent d'avoir une solution au problème de transport en commun sans avoir eu à s'engager sur le plan financier.

Le 4 décembre 1984 la Commission des Transports délivre le permis spécial de transport en commun entre les municipalités de St-Etienne-de-Lauzon, St-Rédempteur, Bernières, Charny, St-Romuald, St-David et Lévis.

Le Soleil du 26 février 1985 annonce qu'une quatrième municipalité, celle de St-Etienne, est sur le point de conclure une entente avec la Coopérative.

Québéchoi est composée de douze sociétaires dont trois sont d'anciens chauffeurs de Voyageur et ne bénéficie d'aucune subvention gouvernementale. Elle desservira bientôt vingt-milles habitants avec ses six autobus.

Pendant quatre jours à partir du 4 février, la Coopérative donnera le service gratuitement aux citoyens de St-Rédempteur. Il y aura six départs et retours quotidiennement du lundi au vendredi avec un voyage additionnel le jeudi et vendredi. Le samedi il n'y aura que deux voyages et aucun le dimanche.

Suite à des problèmes financiers devenus insurmontables, la Coopérative a déclaré faillite en mai 1987. Son territoire est resté sans transport en commun jusqu'en 1989.

Description de la flotte:

1601- GMC TDH-4517: C-789, 44s, 1960; ex Hamilton-608 via Murray Hill-6006, en 1984.
1602- GMC TDH-4517: C-790, 44s, 1960; ex Hamilton-609 via Murray Hill-6008, en 1984.
1641- GMC TDH-4519: C-045, 44s, 1964: ex Hamilton-624 via Murray Hill-6419, en 1984.
1651- GMC TDH-4519:      ?           1965; ex Hamilton via Murray Hill en 1986.
1661- GMC SDM-4502: C-026, 45s, 1966; ex Canada C.L. 1993 via Murray Hill- 6615, en 1984.
1662- GMC TDH-5305:       ?          1966; ex Toronto T.C. en 1986.
1671- GMC SDM-5302: C-097, 53s, 1967; ex Drummondville - 811 en 1985.
1672 -GMC SDM-5302:      ?    1967; ex ??? en 1985.
1681- GMC S6M-4503: C-002, 45s, 1968; ex Murray Hill en 1985.
2731- GMC P8M-4905A: C-512, 47s, 1973; ex Voyageur- 1150 en 1984.

Autobus achetés pour les pièces:
CTCUM (Montréal); 41-301 (1968), 10-542, 10-547 (1970) en octobre 1986.
Drummondville; 807 en 1985, 814, 815 et 816 en 1986.
Toronto; un autobus en 1986.

Mise à jour le Mercredi, 02 Septembre 2015 20:02
 
designed by www.madeyourweb.com