Menu Content/Inhalt
Home Capsules historiques Cies - opérateurs - Sociétés Quebec Railway Light & Power Co. 1947 à 1948
Quebec Railway Light & Power Co. 1947 à 1948 PDF Imprimer Envoyer
Capsules historiques - Cie - Opérateurs - Sociétés
Écrit par Jean Breton   
Vendredi, 28 Juin 2013 07:55
suite de: Quebec Railway Light & Power Co. 1943 à 1946

Le 20 janvier 1947, création du parcours no.16 reliant l'église de St-Pascal à la Place Jacques-Cartier durant les heures d'affluence.

Le 27 janvier 1947, création du parcours no. 21 - Gros-Pins-Traverse reliant la Place Champlain à Limoilou.

Le 27 janvier 1947, le parcours no. 5 est prolongé sur la 18ème Rue et la 3ème Avenue durant les heures d'affluence pour remplacer le parcours no. 21.

Le 5 février 1947, le parcours no. 11 - La Canardière est prolongé jusqu'à l'église de Giffard.

Le 20 mars 1947, abolition du parcours no. 13.

Le 29 mai 1947, le parcours en essai entre St-Sacrement et St-Sauveur est abandonné, et, le circuit de tramways no. 20 - St-François-d'Assise est aussi abandonné.

Le 19 juin 1947, le parcours no. 2 reliant la Côte des Bell (l'avenue St-Sacrement) aux rues de l'Aviation et de l'Armée est aboli.

Le 4 septembre 1947, Le Soleil publie l'article intitulé = "Le tram remplacé par l'autobus d'ici le 25".
Les autorités du Quebec Power annoncent que les tramways des circuits St-Jean, Grande-Allée et St-Cyrille seront remplacés par des autobus au cours de la prochaine quinzaine.
La compagnie attend d'ici quelques jours une trentaine de voitures, ce qui portera la flotte actuelle d'autobus à 140.
Lorsque tous les tramways seront disparus, le nombre d'autobus sera d'environ 175.
Les tramways actuellement en service sur la rue St-Jean et la Grande-Allée seront placés sur les circuits de la basse-ville en attendant d'être remplacés par des autobus.

Le 17 septembre 1947, le Comité municipal de la Circulation annonce que l'arrivée des autobus va modifier la circulation.
Quand les autobus entreront en service , il sera interdit aux automobilistes de stationner du côté nord de la rue St-Jean dans toute sa longueur et du chemin Ste-Foy jusqu'à l'Alverne , ne devra pas dépasser 30 minutes.
Les autobus qui desservent la banlieue ne pourront désormais stationner à l'angle des rues d'Aiguillon et St-Augustin ou au Carré Jacques-Cartier. Le terrain de stationnement de la rue d'Aiguillon avait été construit pour l'usage des automobiles mais les autobus les privent de leur droit.
On permettra que les passagers y montent et en descendent le long du trottoir entre les nos 58 et 74 1/2 de la rue d'Aiguillon. Quant au Carré Jacques-Cartier, les autobus n'y pourront y demeurer qu'une quinzaine de minutes avant chaque départ.
Il en est de même pour le terminus de la rue d'Aiguillon ou les autobus ne stationneront que 10 minutes dans la rue.
Ce règlement s'appliquera dès le 1er octobre.

Le 19 septembre 1947, L'Action Catholique publie un article intitulé =
"Les autobus en service à la Haute-Ville dans quinze jours".
-La Quebec Power vient de recevoir les quarante nouveaux autobus qu'elle mettra en service d'ici une quinzaine de jours sur les circuits 6, 7 et 8, c'est-à-dire dans toute la haute-ville, sauf sur les tramways du circuit Château Frontenac-Limoilou.
(...) Les nouvelles voitures pourront transporter chacune 36 passagers.
(...) L'achat de ces 40 autobus porte à environ 145 le nombre total de ces véhicules possédés par la Quebec Power en notre ville.
(...) La disparition totale des tramways ne se fera pas avant le milieu de 1948 (...).

Le 3 octobre 1947, le Comité des autobus se réuni pour étudier les parcours que suivront les autobus.

Le 4 octobre 1947, le Quebec Railway demande une charte provinciale ; elle demandera au conseil municipal de consentir à ce qu'elle transfère sa charte à "La compagnie de Transport de la Cité de Québec" à qui elle cédera tous ses intérêts et obligations.

Samedi, Le 4 octobre 1947, Le Soleil publie en grande manchette de la première page =
-"L'autobus remplace le tramway à la Haute-ville"-
Le Quebec Power annonce que le gros changement aura lieu le 15 octobre, et, l'article décrit très en détail tous les changements concernés.

L'Action Catholique du 8 octobre 1947, annonce que le quartier Champlain, jusqu'au delà de la gare maritime du Pacifique Canadien à l'Anse-au-Foulon, sera desservi par les autobus du Quebec Railways, au tarif régulier avec privilège de correspondance, à partir du 15 octobre prochain. Ce service sera maintenu à toutes les demi-heures, de 6 heures du matin à minuit.
La Cie d'autobus Desnoyers charge 10 cents par passage pour adultes et 5 cents pour les enfants ce qui cause une dépense de 125$ additionnelle par année pour un passager qui dîne chez lui.
La compagnie Desnoyers a transporté depuis un an 330,000 voyageurs.

Le 9 octobre 1947, création du parcours no. 1A faisant la navette entre le coin Ste-Thérèse et Montmagny et la remise des autobus de St-Malo.

Le 10 octobre 1947, Publicité=

Billets d'Employés Limités
Notre public voyageur voudra bien prendre note qu'à partir de mercredi, 15 octobre 1947, les billets d'employés (billets blancs) seront valides aux heures suivantes :
Le matin, de 5 heures à 8 heures.
l'après-midi, de 4h30 à 6h30.
Non valides le dimanche.
Ces billets seront donc acceptés dès 4h30 de l'après-midi mais, par contre, ils ne seront plus valides, comme autrefois, après 6h30.

Quebec Railway Light & Power Cop.
----------------------------------------------------
JOURNEE HISTORIQUE =

Le 14 octobre 1947, L'Action Catholique publie l'article suivant =
"Les autobus remplacent les tramways à la Haute-Ville après avoir circulé 50 ans".
Il ne restera plus aucun tramway en service dans les rues de la Haute-Ville, demain.
Les autobus ont été mis en circulation graduellement depuis samedi et demain ils auront tous remplacés les tramways.
Seuls les tramways du circuit Limoilou se rendront jusqu'au Carré d'Youville et des autobus transporteront ensuite les voyageurs jusqu'au Château-Frontenac. Les autobus du circuit St-Sacrement se rendront jusqu'au Carré Parent, tout comme les tramways autrefois.
Les tramways disparaissent donc entièrement sur les circuits 6, 7 et 8, et en partie sur le circuit no 3.
Il y a cinquante ans cette année que les premiers tramways faisaient leur apparition en notre ville.

Le 14 octobre 1947, L'Action Catholique publie un très grand croquis décrivant les =
Parcours des Autobus Circulant dans la Partie Haute de la Ville.
Circuit no 8,
les autobus suivront le même trajet que les tramways jusqu'à la Place Parent, et de là se rendront à la Traverse de Lévis en suivant le parcours actuel des autobus.
Le soir, après 7 heures, les dimanches et jours de fêtes, le circuit sera divisé en 2 tronçons au Carré d'Youville.
Circuits 6 et 7, les autobus passeront par les rues du Fort et Buade, au lieu de Ste-Anne, Desjardins et Buade.
Le tramway no 4 venant de St-François d'Assise tournera à la Place d'Youville,
Circuit no 3 - les autobus partent de la Place Jacques-Cartier pour suivre le trajet actuel du tramway jusqu'au Château et revenir par les rues du fort, Buade, de la Fabrique, st-Jean, Place d'Youville, et de là à la Place Jacques-Cartier par la côte d'Abraham et la rue de la Couronne.

The Quebec Railway, Light & Power Company.
----------------------------------------------------------------

Le 15 octobre 1947, abolition des parcours nos. 10 - St-Sacrement et 18 - Basse-Ville intégrés dans le parcours d'autobus no. 8.

Le 16 octobre 1947, Le Soleil annonce que le transport par autobus est trouvé satisfaisant par les autorités.
Entre-autres, l'Hôtel-Dieu dont les malades n'auront plus à se plaindre du bruit causé par le passage des tramways.

Le 24 octobre 1947, L'Action Catholique annonce que 25 tramways ont été détruits depuis la mise en service des autobus, il y aura bientôt deux semaines. Il s'agit surtout d'anciens tramways achetés à New York et à Toronto ; ils ont été brûlés aux ateliers de Limoilou après en avoir retiré toutes les pièces pouvant encore servir.
Dans le passé, de vieux tramways étaient vendus à des particuliers qui les transformaient en chalets d'été ou les utilisaient comme remise ou poulaillers. Des plaintes ayant été portées à la Commission d'Embellissement, il a été décidé de les détruire.
Cependant, quelques-uns seraient vendus à des particuliers résidant loin de la ville.

Note de l'Auteur = la compagnie a catégoriquement refusé d'en donner à tous les musées de tramways du Canada et des USA qui en ont fait la demande avec le résultat que Québec est la seule ville nord-américaine à ne pas avoir préservé un seul de ses tramways.

Présentement, le nombre de tramways en circulation sur le circuit no 4 est d'environ 35 ; avant les autobus, il était d'environ 75.
La compagnie possède présentement une flotte d'environ 150 autobus.

Le 11 novembre 1947, AVIS =

Messieurs les Automobilistes...
Ne Stationnez pas Votre Voiture aux Endroits Réservés pour l'Arrêt des Autobus.

Il y va de votre intérêt. En vous conformant à cette ordonnance, vous éviterez à des centaines d'autres les délais forcés de la circulation causés par les arrêts de l'autobus au centre de la rue, parce que l'espace réservé à cette fin, en bordure de la chaussée, n'est pas libre.
Notre public voyageur se plaint, à bon droit, d'avoir à se rendre au centre de la rue pour monter en voiture ou d'avoir à traverser la chaussée, lorsqu'ils en descendent, s'exposant à de malheureux, ou pour le moins, de désagréables accidents.
"Tout irait mieux..."
Nous faisons appel à votre bon sens et comptons sur votre bon esprit de collaboration pour nous aider à vous mieux servir.
Quebec Railway Light & Power Company
-------------------------------------------------------
Le 14 novembre 1947, AVIS =

Service d'Autobus
Courville, Beauport-Ouest, Beauport, Giffard.

A partir de lundi, 17 novembre 1947, tout voyageur montant, à un endroit quelconque de Québec, dans un autobus no 12 ou no 15 en direction est devra payer le prix de son passage en donnant soit 2 billets soit une correspondance et un billet.
Il y aura plus de voitures sur le circuit no 11-La Canardière, jusqu'à l'église de Giffard, pour l'avantage des voyageurs de Giffard qui, auparavant, montaient dans les autobus no 12 et no 15.
Le prix du trajet entre tout endroit dans Québec et l'église de Giffard est de 10 cents en monnaie ou d'un billet de 6 1/4 cents (4 pour 25 cents).
Les voyageurs devront, en acquittant le prix du trajet, se procurer une correspondance poinçonnée "Giffard", qui sera perçue aux limites de Québec.
La coopération de nos voyageurs, dans l'application de ces changements, destinés à améliorer le service, en assurera l'efficacité.

Quebec Railway Light & Power Company.
-------------------------------------------------------
Le 19 novembre 1947, Publicité =
Québec grandit...
Comme elle fut par le passé au premier plan, votre compagnie de services publics est toujours à la tâche pour développer, améliorer davantage. Elle relève le défi du progrès et se tient prête à répondre aux exigences présentes et futures.

1947 - la progression continue =
1946 - service des voyageurs - 165 voitures
1936 - service des voyageurs - 82 voitures.

La photo montre une partie des 47 autobus Mack stationnés devant le garage de la Canardière.

Le 29 novembre 1947, Publicité =
Un grand croquis montre la foule qui essaie de monter dans un tramway, modèle PCC ; leur désordre retarde le départ de 3 minutes alors que l'autre croquis montre une file qui monte dans le tramway en 1 1/2 minute.
Plus de rapidité, pas de bousculade ; arrivée à destination dans un plus court délai.
Des constatations authentiques ont révélé que l'embarquement se fait dans la MOITIE MOINS DE TEMPS lorsque les voyageurs se placent À LA FILE, pour monter en voiture. Il y va de votre intérêt, et vous nous aiderez à fournir à notre public voyageur le meilleur service possible.

Quebec Railway Light & Power Company.
--------------------------------------------------------
Le 1er décembre 1947, le Conseil de la municipalité de Sillery proteste contre le service des autobus de la Cie Quebec Power.
On mentionne que les autobus sont en nombre insuffisant et de qualité inférieure à ceux des autres circuits.
Il y a des plaintes des gens qui étaient autrefois transportés par les autobus Desnoyers.
Les autobus du Quebec Power ne se rendent qu'aux limites de la ville et les personnes sont obligées de marcher jusqu'au terminus.

Le 6 décembre 1947, Publicité=
Un grand croquis montre un homme qui fume la pipe dans un tramway.
"Ceci ne vous est pas destiné"
mais savez-vous qu'il y a des gens qui fument et crachent dans les tramways et dans les autobus, jettent des papiers de toutes sortes sur les planchers, se conduisent à bord de ces voitures de transport public comme ils ne le feraient certainement pas chez eux, sans aucun respect du confort des autres voyageurs...ignorant sans doute qu'une LOI défend et punit ces délits.
Plaignons-les!...
Ces gens n'ont ni votre habitude de voyager, ni le sens du réel confort que vous exigez à juste titre.
Ils ne sont certainement pas dignes de prendre place à vos côtés ; FAITES LEUR VOIR VOTRE DESAPPROBATION et soyez avec nous pour exiger toujours davantage de confort et de propreté.
Aidez-nous à vous mieux servir.
Quebec Railway Light & Power Company.
--------------------------------------------------------

Le 11 décembre 1947, le parcours no. 21 devient St-Albert-le-Grand-Traverse.

Aucun achat de tramways en 1947.
Flotte totale approximative de 89 tramways en 1947=
1 et 2
90 à 99
300 à 309
515 à 521
610 à 619
650 à 659
800 à 819
900 à 914
1814,1842,1844,1848 et 1856.
Achat de 40 autobus en 1947 =

1421 à 1430 - Canadian-Car -gasoline- transmission manuelle - 1947
1700 à 1729 - GMC - diésel - transmission automatique - 1947

Retrait d'un autobus en 1947 =
Reo - série 1301 à 1306.
Flotte totale de 147 autobus en 1947=

1201-1247 - Mack
1301-1306 - Reo (5)
1401-1430 - Can-Car
1501-1525 - Ford (21)
1601-1611 - Y.C.
1651-1653 - Y.C. diésel
1700-1729 -
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 5 février 1948, création du parcours no. 16A - Place Jacques-Cartier - Champfleury, ( St-Pascal nord), et, du parcours no. 16B - Place Jacques-Cartier - Champfleury
( St-Pascal sud) opérant durant les heures d'affluence. Le reste de la journée, le parcours no. 16 effectue le parcours circulaire de St-Pascal avec le terminus au coin de
Champfleury et La Canardière.

Le 5 avril 1948, un nouveau modèle de correspondances utilise une couleur différente pour chaque jour.

Le 6 février 1948, la compagnie annonce qu'elle va créer au mois de mai prochain, avec l'arrivée de 45 nouvelles voitures, un nouveau circuit d'autobus dans St-Sauveur.
Les améliorations suggérées par le Comité municipal des autobus seront mises en vigueur=
amélioration du no. 22 - Durocher, de la Couronne, Taschereau et d'Argenson;
amélioration du no. 23 - N-D-de-la-Garde;
faire passer les autobus no. 16 par la 18è Rue pour desservir l'Hôpital de l'Enfant-Jésus;
amélioration du no. 5 en attendant l'inauguration du no. 17.
Une nouvelle ligne desservira à partir de mai les boulevards Charest et Langelier, les rues Christophe-Colomb, Montmagny, Arago, de la Couronne, St-François, de la Couronne.
Le projet d'établir un nouveau circuit, chemin Ste-Foy, rue St-Cyrille et avenue des Erables est à l'étude.
Projet d'amélioration du no. 13 en basant son horaire sur celui du no. 21.

Le 12 février 1948, la Quebec Railway présente une requête à la Régie provinciale des Transports et Communications pour étendre son présent service d'autobus de Boischatel à Beaupré.
Cette partie de la Côte de Beaupré est présentement desservie par la Cie de Transport Montmorency qui opère un service de St-Ferréol à Québec.
La Quebec Railway s'oppose à ce que la CTM obtienne un permis pour opérer un service local entre Beaupré et Ste-Anne-de-Beaupré.
Elle allègue au soutien de sa requête qu'en 1933, elle achetait le système et les permis de la Cie d'Autobus de Charlesbourg; à ce moment, Charlesbourg ne donnait le service que jusqu'à Boischatel et le tout a été continué par la requérante, après approbation des achats et du service par la Régie.
En 1938, un M. Dupont, dont le nom de la Cie de Transport Montmorency n'est qu'un prête-nom, qui donnait le service de St-Ferréol à Québec, s'entendait avec la Quebec Railway pour prendre des passagers de Beaupré à Boischatel.
Ce contrat pouvait être annulé par un avis de trente jours.
La Quebec Railway ajoute qu'il vaut mieux dans l'intérêt du public et de la région concernée que la même compagnie donne, suivant les droits qu'elle a acquis, le service à partir de Québec jusqu'à Beaupré, comme il existait autrefois.

JOURNEE HISTORIQUE=

Le 30 avril 1948, Publicité=
Nouveau Service d'Autobus
St-François d'Assise - Château-Frontenac.
En Vigueur Samedi, 1er Mai 1948.

A partir de la date ci-haut mentionnée les autobus, qui désormais remplaceront les tramways sur ce circuit, seront désignés par les numéros 3 et 4 et suivront les itinéraires suivants=
Route no 3 - Château-Frontenac - St-François d'Assise.
Château-Frontenac, Du Fort, Buade, Fabrique, St-Jean, Place d'Youville, Côte d'Abraham, de la Couronne, Gignac, Dorchester, Pont Drouin, 1ère Avenue, Lamontagne, DeMeules, Papineau, Dorchester, Gignac, De la Couronne, Côte d'Abraham, Place d'Youville, d'Auteuil, St-Louis et Château-Frontenac.

Route no 4 - St-François d'Assise - Château-Frontenac.
DeMeules, Lamontagne, 1ère Avenue, Pont-Drouin, Dorchester, Gignac, De la Couronne, Côte d'Abraham, Place d'Youville, d'Auteuil, St-Louis, Château-Frontenac, Du Fort, Buade, Fabrique, St-Jean, Place d'Youville, Côte d'Abraham, de la Couronne, Gignac, Dorchester, Julien et DeMeules.

On remarquera que, en suivant ces itinéraires, St-François d'Assise et Stadacona seront desservis par un service d'autobus dans les deux sens, à l'aller et au retour.
Ces changements, avec la coopération de notre public voyageur, nous aideront à donner un service plus rapide.
Quebec Railway Light & Power Company.
-------------------------------------------------------
Le 5 mai 1948, Publicité=
Nouveau Service d'Autobus.
Limoilou.
Route 13-14 - Limoilou - Place d'Youville.
A partir de jeudi, 6 mai, ces circuits suivront l'itinéraire actuel et se rendront jusqu'à la Place d'Youville.

Le 6 mai 1948, les parcours 13 et 14 sont prolongés de la Place Jacques-Cartier à la Place d'Youville.

Le 7 mai 1948, l'assistant-surintendant, M. Jean-Paul Pagé, annonce que la compagnie a décidé de brûler tous ses tramways.
Les citoyens qui voyagent sur la route de Lévis-Rivière-du-Loup peuvent encore apercevoir plusieurs vieux tramways venant de Toronto et de Lévis. A St-André-de-Kamouraska ainsi qu'à N-D-du-Portage, les tramways datent de plus de quarante ans.
Ils avaient été transportés à ces endroits par feu le commandeur Desjardins, ancien directeur de la Toronto Tramways.
A Berthier-en-Bas, ainsi qu'à St-Vallier, on trouve encore des vieux tramways de la Lévis Tramways.

Le 13 mai 1948, la compagnie confirme qu'elle abandonne ses voies à la ville pour la reconstruction du boulevard St-Cyrille.

Le Soleil, vendredi 14 mai 1948, publie une grande manchette intitulée=
Tramways définitivement supplantés par les autobus à Québec le 27 mai.
La population de St-Sauveur jouira de quatre services d'autobus;
Service adéquat assuré aux usines de St-Malo.

L'Action Catholique, du 14 mai 1948, publie l'article suivant=
Plus de tramway dans nos rues après le 27 courant.
On pourra alors transporter 120,000 usagers dont 40,000 de Limoilou, par jour, dans 140 autobus.

Le 25 mai 1948, Le Soleil mentionne que la compagnie commence les négociations avec la ville de Sillery en vue du renouvellement du contrat qui se termine au mois de juillet.

Le 26 mai 1948, les édiles municipaux étudient le problème de la disparition des rails de tramways.
Les enlèvera-t-on ou les fera-t-on disparaitre sous une couche d'asphalte?
JOURNEE HISTORIQUE =

Le 26 mai 1948, Publicité=

Itinéraire des Circuits d'Autobus
En Vigueur le 27 mai 1948.

No 1 -    St-Malo - Traverse
No 1A - St-Malo - Blvd St-Sacrement par les usines
No 2 -    St-Malo - Place Parent
No 2A - St-Malo - Blvd St-Sacrement
No 19 - St-Sacrement - St-Malo - Place Jacques-Cartier.

No. 1 - Point de départ : Marie de l'Incarnation et des Oblats :
1- en direction est : Marie de l'Incarnation, Morin, Aqueduc, Hermine, Demers, Boulevard Charest, St-Paul, St-Pierre, traverse de Lévis.
2- en direction ouest : Dalhousie, St-André, St-Paul, St-Joseph, St-Vallier, Marie de l'Incarnation.

No 1A - Ce circuit est en fonction aux heures d'affluence, matin, midi et soir.
En partant de l'intersection des rues Marie de l'Incarnation et des Oblats, les autobus passeront par la rue Ste-Thérèse, parmi les         usines de St-Malo, et se rendront jusqu'au Boulevard St-Sacrement.

No 2 - Point de départ : Marie de l'Incarnation et des Oblats :
1- en direction est : Marie de l'incarnation, St-Vallier, Taschereau, St-Ambroise, d'Argenson, Boulevard Charest, St-Paul, Place Parent.
2- en direction ouest : St-Paul, St-Joseph, Boulevard Langelier, Christophe-Colomb, Montmagny, des Oblats.

No 2A - Point de départ : Marie de l'Incarnation et des Oblats :
1- en direction ouest : Marie de l'Incarnation, St-Vallier, Boulevard St-Sacrement.
2- en direction est : Boulevard St-Sacrement, St-Vallier, Marie de l'Incarnation.
Le conducteur ne remet le billet de correspondance qu'au moment de la perception.

No 19 - Point de départ : Boulevard Charest et de la Couronne :
1- en direction ouest : Boulevard Charest,  St-Vallier, des Oblats, Marie de l'Incarnation, Côte Franklin, Belvédère, St-Cyrille, Bégin,     Chemin ste-Foy, Marguerite-Bourgeois et Frontenac.
2- en direction est : retour par les mêmes rues excepté qu'à partir du Boulevard Langelier, les autobus passeront par la rue Notre-Dame-des-Anges.

Quebec Railway Light & Power Co.
-----------------------------------------------
Le 27 mai 1948, L'Action Catholique publie l'article suivant =
Les derniers tramways sont disparus de la circulation.
En effet, le dernier circuit de tramway, le circuit no 1, entre St-Malo et le carré Parent, a été discontinué depuis hier soir.

Le 27 mai 1948, le parcours no. 2A - St-Vallier est prolongé jusqu'au coin de Marie-de-l'Incarnation / Des Oblats pour la correspondance avec les parcours nos. 1, 2 et 19.

Le 27 mai 1948, le parcours no. 22 - Place Jacques-Cartier - Marché St-Pierre est abandonné.

Le 28 mai 1948, M. l'échevin Drolet propose que les zones d'arrêts d'autobus soient indiquées par un trait de peinture sur la chaine du trottoir.


Le 4 juin 1948, Publicité=

Service d'autobus.
PLAGE DU FOULON
En vigueur le 5 juin 1948

A partir de la date ci-haut mentionnée les autobus du service
Rue Champlain se rendront à la plage du foulon.
De midi à 9h00 pm tous les jours.
Les tarifs seront les suivants :
Adultes : 10 cents en argent ou 1 billet régulier (4 pour 25 cents).
Ces tarifs donnent droit au billet de correspondance
pour se rendre à la plage.
Enfants de moins de 12 ans :
3 cents en argent ou 1 billet d'enfant (10 pour 25 cents).
Ces tarifs ne donnent pas droit au billet de correspondance.
Les enfants de moins de 12 ans qui prendront les autobus
dans la ville de Québec pourront obtenir une correspondance
à destination de la plage, en payant 6 cents en argent ou
2 billets d'enfant (10 pour 25 cents) à condition
de demander, au moment du paiement de leur passage,
une correspondance pour Sillery.
Seuls les voyageurs qui prendront les autobus dans la ville de Québec
pourront obtenir une correspondance à destination de la plage,
en payant 10 cents en argent ou un billet régulier (4 pour 25 cents)
à condition de demander, au moment du paiement de leur passage,
une correspondance pour Sillery.

Quebec Railway Light & Power Company.
--------------------------------------------------------
Le 11 juin 1948, Publicité =

Heures des Bureaux d'Affaires.
de
Quebec Power Company
Quebec Railway Light & Power Company
à
229, rue St-Joseph
En vigueur du 14 juin jusqu'au 18 septembre, inclusivement.
SUR SEMAINE : 8h25 am à 4h30 pm.
SAMEDI : Fermés toute la journée.
APPELS D'URGENCE ;
Le samedi matin - Electricité : 4-3921
Gaz           :  5-5431

Quebec Power Company
Quebec Railway Light & Power Company.
-------------------------------------------------------
Le 12 juin 1948, après avoir dit qu'il en coûterait trop cher à la ville et après avoir songé à accorder un contrat à des particuliers, les autorités municipales décident d'enlever les rails de la voie des tramways.
Les rails et les dormants sont en bon état de conservation : ils sont transportés au dépotoir de la côte Franklin, à l'ouest de la station Penn-Mass et c'est là qu'on verra à les vendre.

Le 16 juin 1948, la ville annonce que l'enlèvement du rail et des dormants se fait très rapidement sur le boul. St-Cyrille et il en coûte environ 200$ par jour pour ce travail ; on espère que leur vente rapportera des revenus suffisants pour couvrir les dépenses de l'enlèvement.

Le 23 juin 1948, Publicité=

O Canada !
Ton front est ceint de fleurons glorieux...

Le fleuron, c'est la petite fleur décorative qui surmonte le cercle d'une couronne. Il y en a généralement plusieurs, quatre ou huit, ou dix.
Au sens figuré, c'est quelque chose de remarquable, de précieux. Et le poète a bien raison de dire que le front du Canada s'entoure de fleurons de gloire, riches ou beaux, variés et brillants.
Une poignée de braves gens, intrépides, pieux et simples, ont pris possession d'une terre nouvelle la croix à la main. Presque sans appui, assurément sans richesse, ils se sont lancés sur les rivières et dans la forêt, traçant une voie glorieuse des glaces polaires aux bouches du Mississipi.
Aujourd'hui le Canada est l'un des pays dont on parle le plus au monde et dans les meilleurs termes.
Louis Francoeur

QRLP_1948-06-23_Le_Soleil_publicite2_w
Quebec Power Company
Quebec Railways Light & Power.
-------------------------------------------
Le 23 juin 1948, le Comité administratif décide d'enlever les rails partout ou ces travaux sont plus urgents.

Le 1er août 1948, le prix du billet est augmenté à 7 1/2 sous.

Le 9 août 1948, le parcours no. 19 est modifié pour passer par Montmagny et Napoléon au lieu de Franklin et Marie-de-l'Incarnation en arrivant de St-Sacrement, tandis qu'il est modifié le lendemain pour passer au même endroit en montant à St-Sacrement.

Aucun achat de tramways en 1948.
Retrait de la flotte totale des 89 tramways encore en service ou remisés, le 27 mai 1948=
1 et 2
90 à 99
300 à 309
515 à 521
610 à 619
650 à 659
800 à 819
900 à 914
1814,1842,1844,1848 et 1856
Achat de 45 autobus en 1948 = 

1431-1475 - Can-Car - C-36 - transmission automatique - 1948

Flotte totale = 192 autobus.

1201-1247 - Mack
1301-1306 - Reo (5)
1401-1475 - Can-Car
1501-1525 - Ford (21)
1601-1611 - Y-C
1651-1653 - Y-C
1700-1729 - GMC

Note = en 1937, un autobus no 1401, de marque White, était en service à Boischatel, opéré par la Division Montmorency;
le 19 octobre 1947, un autobus no. 1100, de marque Prévost - Fargo Station Wagon, a été mis en service pour la Gray Line, Division Montmorency;
en 1950, un autobus no 1000, démonstrateur, de marque Can-Car, modèle C-36, était en service pour quelque temps.
Avec l'arrivée des 1401 à 1475, nul doute que le 1401, White, n'était plus en service.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mise à jour le Dimanche, 09 Octobre 2016 20:35
 
designed by www.madeyourweb.com