Menu Content/Inhalt
Autobus St-Adalbert et St-Bruno PDF Imprimer Envoyer
Capsules historiques - Cie - Opérateurs - Sociétés
Écrit par Jean Breton   
Dimanche, 12 Juin 2011 09:29
En 1945, M. Paul Anctil, de Saint-Adalbert de l'Islet, possède le permis no. 674-A suivant =
Saint-Adalbert, Saint-Marcel, Saint-Cyrille, L'Islet et retour.

Le 14 juin 1945, la Régie refuse de prolonger le parcours jusqu'à Québec.

Le 29 octobre 1945, la Régie accorde un permis pour service d'autobus entre Saint-Adalbert, Saint-Marcel, Saint-Cyrille, le 2e Rang de l'Islet ( de la gare vers l'ouest ), le 2e Rang du Cap-St-Ignace ( dans les limites de l'Islet à la Fabrique de Laine Méthot ) et Québec,
avec restriction de ne pas prendre de voyageurs à Saint-Eugène à destination de Québec, ni en sens inverse et qu'il ne transporte pas non plus de voyageurs d'un point à un autre sur le parcours compris entre la Fabrique de Laine Méthot à Cap-St-Ignace et Lévis et Québec.

Le 14 avril 1947, la Régie autorise le prolongement du service d'autobus jusqu'à l'église du Cap-St-Ignace.

Le 13 juin 1947, la Régie permet de prolonger le service jusqu'à un point situé à 1,000 pieds de la route no 2 ( actuelle 132 ) , au Cap-St-Ignace pour le parcours de Saint-Adalbert à Québec.(674-A-1 ).

Le 10 novembre 1948, la Régie émet le permis ( 674-A-2) pour exploiter un service d'autobus entre Saint-Bruno et Québec en passant par Mont-Carmel, Saint-Gabriel, Saint-Onésime, paroisse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, Sainte-Louise, le 2e Rang de Saint-Jean-Port-Joli, le 2e Rang de l'Islet et l'Islet-Station avec raccordement, lorsque nécessaire, à l'Islet-Station avec le service entre Saint-Adalbert et Québec.
Aucun service local entre l'Islet et Québec.

Le 21 juillet 1954, la Régie autorise la majoration de taux demandée.

Le 13 juin 1955, la Régie transporte à M. Valère Paradis, de Québec, les permis d'autobus détenus par M. Paul Anctil =
674-A-1 = Saint-Adalbert à Québec et retour.
674-A-2 = Saint-Bruno à Québec et retour.

Le 15 septembre 1955, la Régie autorise le transfert des permis suivants à M. Valère Paradis =

Autoneige = Saint-Pamphile ( 2 milles à l'ouest de l'église ) , Saint-Adalbert, Saint-Marcel, Saint-Cyrille, l'Islet-Station et retour.
Autoneige = Saint-Pamphile, Saint-Adalbert et retour ( pas de service local entre Saint-Pamphile village et 2 milles à l'ouest de l'église de Saint-Pamphile, sur la route se dirigeant vers Saint-Adalbert ).

Aussi, la Régie autorise à donner les services avec un taxi à l'occasion du bris ou du trop plein d'un autobus, et ce, à la condition que :
a- les véhicules employés à cette fin lui appartiennent;
b- qu'ils soient assurés contre les accidents pour la protection du public voyageur.

Le 13 février 1957, la Régie émet le permis suivant =
Transport restreint, longue distance, route restreinte pour les colis légers dans les véhicules affectés au transport des voyageurs.
Ce permis est modifié, le 10 octobre 1957, pour ajouter la restriction suivante =
il est interdit de faire toute annonce ou publicité concernant ce transport de colis légers.

Le 22 janvier 1958, la Régie émet un autre permis=
Taxi : de Saint-Cyrille à Saint-Adalbert et retour.

Le 16 septembre 1958, le permis suivants sont annulés =
Taxi : de Saint-Cyrille à Saint-Adalbert et retour
Autobus : de Saint-Pamphile à Saint-Adalbert et retour.

Le 15 janvier 1959, nouveau permis émis =
transport d'écoliers, durant l'année scolaire, à tant par tête, de l'Isletville à l'Islet village, et retour.

Le 22 juillet 1959, la Régie autorise M. Paul Anctil ( ??? ) à opérer les services d'autobus suivants =
de Saint-Adalbert à Québec et retour.
et, annule le permis de transport d'écoliers.

Le 19 octobre 1959, la Régie annule le permis pour le transport des colis.

Le 30 septembre 1959, la Régie transfère le permis no. 674-A à MM. Jacques Légaré, Valère Paradis et Paul Ledoux, de Québec, propriétaires de la nouvelle compagnie : Autobus St-Adalbert - St-Bruno Ltée.

Le 28 octobre 1959, les deux permis d'autoneige sont annulés.

Le 6 juin 1961, la Régie émet le permis suivant =
Taxi : de Saint-Adalbert à Québec et retour.
pas de local de Saint-Eugène à Québec et retour, et, sur tout le parcours du point situé à 1,000 pieds de la route 2 ( actuelle 132 ) de Cap-St-Ignace à Québec.

Le 1er mars 1965, la Régie annule le permis de Saint-Bruno à Québec et retour.
Elle autorise le transfert des permis en faveur des Autobus Nolin Inc.=
Taxi et autobus : de Saint-Adalbert à Québec et retour.

Ainsi disparait la compagnie Autobus St-Adalbert - St-Bruno Ltée.

Description de la flotte =

Selon l'entente avec la Gare Saint-Roch, les autobus avaient les numéros de 61 à 64, inclus.

61- Prévost - Intercité - 29 sièges -circa 1945
62- Prévost - Intercité - P-019-515-48 - 33 - 1948 - détruit par le feu en 1952
62- Prévost - Intercité - P-182-745-52 - 33 - 1952 - vendu Nolin - 124 en 1965
63- Prévost - Intercité - P-187-750-52 - 33 - 1952 - vendu à un particulier à Champigny en 1
Mise à jour le Dimanche, 12 Juin 2011 09:47
 
designed by www.madeyourweb.com